01 mar

Marion et Clémentine en mission au Crédit Mutuel

Formation

  • Marion Chaillou et Clémentine Queinnec © UCO

    Les maths-info s'appliquent partout !

    Depuis plus de 50 ans, la professionnalisation fait partie intégrante des formations initiales proposées à l'UCO. En alternance ou en stage, les étudiants découvrent l'entreprise tout au long de leur cursus.

    Marion et Clémentine, quel est votre parcours ? 

    Marion : J’ai un Bac S avec une spécialité informatique, j’étudie à l’IMA depuis la 1ère année de licence et je suis actuellement en master 2 MIASHS. 

    Clémentine : Le bac en poche j’ai commencé un cursus de médecine, avant de me réorienter en maths à l’Université d’Angers puis d’intégrer l’IMA en L2. Maintenant je suis en master 1 MIASHS

    Pourquoi ce choix d’études ? 

    Marion : J’ai toujours aimé les jeux de logique et les mathématiques, je souhaitais m’orienter en mathématiques et ma spécialité au bac m’ouvrait la possibilité d’y ajouter l’informatique.  

    Clémentine : Je trouvais qu’il n’y avait pas assez de maths en médecine et le cursus que j’ai suivi ensuite semblait ne déboucher que sur les métiers de l’enseignement. J’ai rejoint l’IMA parce que le côté entreprise y était plus fort.  

     

    La ténacité c’est la clé !

    En bref, à quoi servent les MIASHS ? 

    Marion & Clémentine : Les domaines des MIASHS sont très ouverts ! On travaille dans les  statistiques, l’informatique, le big data, les bio stats, la santé… Les méthodes maths-info de l’analyse des données s’appliquent partout. 

    Quelles sont les qualités requises pour travailler dans ces domaines ? 

    Marion : Il faut aimer la recherche : un problème n’a pas qu’une solution, il y en a toujours plusieurs à rechercher, à tester et à sélectionner. Il faut aussi être patient et savoir s’adapter parce que les premiers résultats ne sont pas toujours les bons. 

    Clémentine : La ténacité c’est la clé !

    Quelles sont vos missions au Crédit Mutuel ?  

    Marion : Je travaille sur un projet d’optimisation, je dois sélectionner les variables les plus utiles parmi un grand nombre d’autres. 

    Clémentine : Je travaille sur un projet qui sera développée pour l’application mobile du Crédit Mutuel et servira à proposer de nouveaux services.  

     


    Aujourd’hui beaucoup d’entreprises, ont besoin de nos compétences.  

    Qu’est-ce que vous aimez le plus dans l’entreprise ?  

    Marion : Le fait de pouvoir appliquer ce qu’on apprend en cours sur des cas concrets et de savoir que nos réalisations seront utiles.  

    Clémentine : Sans hésiter, le côté pratique ! On peut appliquer ce que l’on a vu en cours dans des situations concrètes et on continue aussi à apprendre.

    Que diriez-vous à des élèves qui entrent en master  à l’IMA ?  

    Marion : En master à l’IMA on nous donne une grande palette de méthodes pour que l’on puisse s’adapter à toutes les problématiques du milieu professionnel et y trouver des solutions.  

    Clémentine : Le master c’est encore plus fun que la licence, on pratique de plus en plus, les stages arrivent, on applique ce que l’on sait faire c’est un aboutissement !  

    Selon-vous comment le domaine maths-info va évoluer ?  

    Marion & Clémentine : Les maths-info évoluent tous les jours, dans les nouveaux langages, les nouvelles technologies, les règlementations sur les données… On a du travail, il y a de plus en plus de demande et donc d’emploi ! Avant, nos profils n’intéressaient pas vraiment, aujourd’hui beaucoup d’entreprises, quelle que soit leur taille, ont besoin de nos compétences.  

    Une devise ? 

    Marion : « Qui ne tente rien n’a rien ! »  

    Clémentine : « Si le plan A ne marche pas, il reste 25 lettres dans l’alphabet ! »  

Contact

UCO Angers

Direction de la communication
comm@uco.fr
02 41 81 67 59

Contactez-nous

  • 1% d'insertion professionnelle à 1 mois