02 déc > 03 déc

Colloque Performances, dépaysements et réparations

Colloque

  • Colloque Performances, dépaysements et réparations © Pelagie_Gbaguidi_The Missing Link_Gesture’s Resilience-La Mue_Neue Gallery Kassel_2017  Crédit photo Mathias_Voelzke - courtesy the artist and Zeno x Gallery Antwer

    Quand les arts de la performance accompagnent des processus de guérison

    Ce colloque permettra aux artistes plasticiens, performeurs et chercheurs de s’interroger sur les pouvoirs réparateurs des arts de la performance dans une perspective éthique, politique et écologique.

    S’inspirant des méthodes de recherche-action, ce colloque convoque des voix et pratiques d’artistes plasticiens, de performeurs et de chercheurs autour de la question des pouvoirs réparateurs des arts de la performance dans une perspective éthique, politique et écologique. Le constat des différents dépaysements de milieux, de territoires, d’habitudes, de valeurs et/ou d’imaginaires que traverse notre monde en raison du « nouveau régime climatique » (Bruno Latour) oblige à entamer un « travail du désespoir » (Joanna Macy) dans l’objectif de dépasser un fort sentiment de désagrégation générale et de « recréer un appétit du possible » (Isabelle Stengers).

    À cet égard, les arts de la performance constituent un terrain de jeu symbolique précieux. En tant qu’art de l’éphémère, art des corps vivant, activant des protocoles expérimentaux, la performance peut être interprétée comme une forme de mobilisation et d’engagement. Il s’agit alors d’évaluer les dimensions réparatrices d’un art en mesure de mettre à l’épreuve nos puissances créatives, imaginatives et d’action en même temps qu’il invite à refaire paysage et à retrouver le plaisir et le goût d’une existence aventureuse. 

    Trois axes de recherche envisagés
    • Axe 1 : les mutations dans les identités en interrogeant le rôle des corps dans les processus d’individuation hybride et dans la déconstruction des rapports de domination géopolitiques et sociaux. 
    • Axe 2 : les ambivalences actuelles du nomadisme, en faisant cas de ses formes forcées (Didier Fassin) dans le cadre des migrations climatiques. 
    • Axe 3 : la rue comme espace possible d’expressions artistiques formant des contre-pouvoirs et œuvrant au renouvellement de nos démocraties occidentales qui sera abordée.
    Organisateurs du colloque

    Marion Duquerroy est docteure en histoire de l’art contemporain. Elle travaille sur la thématique art/nature depuis plus de 10 ans. Elle a enseigné au sein de plusieurs universités françaises et étrangères avant d’être nommée maîtresse de conférences à l’UCO, Angers.

    Rachel Rajalu enseigne la philosophie et la théorie de l’art à l’École supérieure d’art et de design TALM-Le Mans. Elle est docteure en esthétique et études théâtrales. Elle est l’auteure du livre Le Théâtre et la Vie. Éthiques et scènes contemporaines paru en novembre 2021 aux éditions des Presses universitaires de Rennes dans la collection « Æsthetica ».

    Voir le programme

     

    Colloque Performances, dépaysements et réparations. Quand les arts de la performance accompagnent des processus de guérison |  2 décembre 2021 (Musée Jean-Claude Boulard - Le Mans) - 3 décembre 2021 (UCO campus Angers) | entrée libre sur présentation du pass sanitaire

Nos partenaires

Contact

Enseignant chercheur

Marion DUQUERROY
marion.duquerroy@uco.fr

Contactez-nous